Achat immobilier à Aulnay-sous-Bois dans l’ancien : 3 manières de financer les rénovations

Partager sur :
Achat immobilier à Aulnay-sous-Bois dans l’ancien : 3 manières de financer les rénovations

Sur le marché, un bien ancien coûte moins cher par rapport à une propriété de même superficie, mais qui est neuve. Toutefois, les travaux de rénovation peuvent être relativement importants sur ce type de bien et engager un budget assez conséquent. Le coup de pouce d’une institution financière permet alors de disposer des fonds nécessaires. Voici trois types de crédit pour compléter le financement d’un achat immobilier à Aulnay-sous-Bois dans l’ancien. 

Le prêt immobilier

Ce type de crédit est proposé par les banques spécialement pour financer des projets immobiliers, que ce soit pour l’achat d’un bien ou pour la construction d’un nouveau bâtiment. Il peut aussi servir à couvrir le prix de vente d’une propriété ancienne et le coût des rénovations. Mais pour cela, les devis relatifs aux travaux doivent rejoindre le compromis de vente dans le dossier d’achat (dossier de demande de prêt). Ils permettent de justifier le montant du crédit. En outre, le créancier peut également exiger les factures afin de connaître les dépenses effectuées.

Le crédit à la consommation

Contrairement au premier type d’emprunt, le crédit à la consommation n’est pas uniquement destiné à financer un projet dans l’immobilier. Il peut être utilisé dans divers domaines, mais vous pouvez y recourir pour compléter le budget à consacrer à l’achat d’une maison ou pour entreprendre des travaux. De plus, il peut être cumulé à un prêt immobilier. Par ailleurs, les banques n’exigent aucun justificatif de dépenses en le contractant. Leur délivrer des devis au préalable n’est donc pas nécessaire. 

Le microcrédit

En comparaison aux deux premières options de financement, le microcrédit se distingue par son montant. En effet, le contracter signifie que vous avez besoin d’un petit capital. En outre, il s’accompagne de conditions d’emprunt moins contraignantes. Par exemple, son délai de remboursement peut être réduit à deux ans alors que celui d’un prêt immobilier s’étale sur 20 ans en moyenne. Toutefois, au vu de la somme mise en jeu, ce type de crédit est surtout utile pour financer les travaux légers ou les petites dépenses.