Une gestion locative à Aulnay-sous-Bois vous met à l’abri contre les impayés de loyer !

Partager sur :
Une gestion locative à Aulnay-sous-Bois vous met à l’abri contre les impayés de loyer !

Et si une gestion locative à Aulnay-sous-Bois vous protégeait contre les impayés de loyer ?  Faisons le point…

Lorsque l’on investit dans un bien locatif pour préparer sa retraite, se constituer un patrimoine …

Il est évidemment qu’il faut sécuriser les revenus provenant de cet investissement afin de ne pas mettre en péril sa situation financière puisque, bien souvent, le bien locatif a été acheté via un prêt et qu’il y a des mensualités de crédit à rembourser.

Une vacance locative prolongée ou un impayé de loyer peut faire plonger l’investisseur dans un gouffre financier. 

 

Une gestion locative à Aulnay-sous-Bois vous assure un locataire solvable 


Alors à quoi sert une gestion locative à Aulnay-sous-Bois ?

Elle sélectionne minutieusement le candidat : elle exige des pièces qui vous éviteront de longues et coûteuses procédures en cas de non-paiement de loyers.

Elle demande notamment une attestation d’employeur prouvant que le locataire est bien employé dans telle ou telle société, pour quel type de contrat (CCD ou CDI), et vérifie que la période d’essai est passée.

Elle accumule un maximum d’informations sur le locataire et réunit autant de preuves de sa solvabilité et de garanties que possible !

Pour vous mettre à l’abri d’un dérapage de vos finances suite à un ou plusieurs impayés de loyer, une gestion locative à Aulnay-sous-Bois vous propose également une GLI : Garantie Loyers Impayés.

Si votre locataire ne paie pas son loyer, votre assurance prend le relais jusqu’à ce que l’agence qui gère votre bien locatif enclenche une procédure judiciaire.

Et c’est une bonne nouvelle, car le rapport de la Fondation Abbé-Pierre, qui est paru début février, tire la sonnette d’alarme : depuis le début de la crise, « certains Français ont plus de difficultés à payer leur loyer » et la Fondation craint une explosion des impayés.


O.D. / Bazikpress © Adobe Stock